Lettre à la Maire de Paris Mme Hidalgo

et à l’intention de M. Hermano Sanches Ruivo
Conseiller délégué à l’Europe, Conseiller de Paris, Conseiller du 14e arrondissement,
Délégué aux affaires Européennes, aux Anciens Combattants et à la Mémoire

 

Paris, le 30 octobre 2017

Danielle WEBER
Présidente de l’AEPAPE Atout Cœur 75
3, rue Japy, 75011 Paris

 

Madame, Monsieur,

 

Par la présente, je viens vous solliciter au sujet d’un problème corrélatif à la profanation du monument aux morts de Saint-Vincent-de-Paul. Comme je l’ai déjà signalé à vos services, cet édifice a « subi les assauts » de personnes malintentionnées et irrespectueuses. Ces « irresponsables » se sont permis de souiller l’honneur et déshonorer la mémoire de nos soldats, ces héros morts pour la France, en taguant la stèle, lacérant les drapeaux et inscrivant des propos orduriers sur le frontispice de cette dernière.

In fine, vous comprendrez ma consternation et mon courroux devant de tels agissements que je qualifierai, pour rester courtoise, d’avilissants eu égard à ces jeunes hommes morts dans la « force de l’âge ». Tous ces valeureux garçons ont combattu avec abnégation et vaillance sur le théâtre des opérations militaires, lors de la Première Guerre mondiale. Beaucoup y ont laissé leur vie, au prix d’effroyables souffrances, abandonnant à tout jamais des familles, orphelines de leur mari, leur père, etc.

Alors que les commémorations de l’Armistice, signifiant la fin de la Guerre 1914-1918 se profilent, il est impératif que ce monument retrouvât, dans les plus brefs délais, sa « dignité ». À cet égard, en ma qualité de présidente de l’association AEPAPE Atout Cœur 75, dont le siège se trouve au 3, rue Japy, 75011 Paris, je sollicite les services de la Ville de Paris pour, qu’avant les traditionnelles cérémonies du 11 novembre, la stèle et ses abords pussent recouvrer, au nom de ces jeunes héros morts pour la France, un « visage humain ».

Par avance, comptant sur votre diligence, je vous remercie de bien vouloir prendre en compte ma demande et accéder à mes desiderata au nom de la solidarité et du devoir de mémoire auquel je reste attachée, comme des millions de nos concitoyens.

Je vous prie d’agréer Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

 

Danielle WEBER,
Présidente de l’AEPAPE Atout Cœur 75.

 

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>